CD Zik’: « Les Wampas sont la preuve que Dieu existe »

wampas_dieuexiste Les années se suivent et les Wampas et leur musique décomplexée s’affichent toujours et plus que jamais sur le fronton hexagonal de la scène rock. 25 ans de carrière et le cap symbolique du 10ème album studio atteint avec  « Les Wampas sont la preuve que Dieu existe ». Sans broncher, bien dans ses pompes, l’infatigable Didier W. vissé dans son futal léopard emmène la troupe à deux mille à l’heure sur une flopée de rythmes rock-punk ou faussement pop… Comme quoi, pas nécessaire de faire partie du gang des pop-singers français pour durer, même lorsqu’on signe chez Universal…

« Les Wampas sont la preuve que Dieu existe »… Ce titre est déjà au moins aussi culte que cet autre : « Les Wampas ont inventé le rock n’roll » ! On retrouve là le sens de la grosse boutade made in Wampas et cette inébranlable volonté de ne surtout pas se prendre au sérieux. Rien ni personne ne les a jamais détourné de leur credo yéyé-punk. Il leur en faudrait donc davantage qu’une signature chez Universal pour changer leur fusil d’épaule. D’ailleurs, la sacro-sainte usine à tubes fait d’emblée les frais de ses tentatives d’orientation commerciale sur le disque. Trop rock, passera pas à la radio : il serait bon de réfléchir à un duo avec Cali… S’il ne fallait pas embêter Gérard Lambert quant il réparait sa mobylette, il ne faut pas non plus casser les c******s de Didier Wampas lorsqu’il enregistre sa musique. Résultat : le titre U.N.I.V.E.R.S.A.L se charge de régler l’affaire avec un point à la ligne : « Universal, fais pas la gueule, Universal, y’a pas d’single« . Non, personne ne dictera la conduite à tenir à ces troubadours qui ont toujours agi sans compromission ni souci des modes ou de la radiodiffusion de leurs chansons. Bref, on est loin de la politique de l’autruche. Pas pour rien que celle de la pochette a la tête dans les nuages…

Et à part remettre en place les desiderata de sa maison de prod., qu’en est-il du reste proposé par les Wampas ? Eh bien, sans surprise et c’est déjà beaucoup, ils restent égaux à eux-mêmes, alternant les arrangements punk-rock mâtinés de tendances sixties et les ballades amoureuses à la naïveté quasi-pathologique que eux-seuls peuvent décemment se permettre (La plus belle chanson d’amour). Venant d’autres, certaines de ces initiatives auraient tôt fait d’être jugées grotesques voire déplacées. Mais les Wampas ont l’art et la manière d’aborder tous le sujets avec une légèreté et un humour qui font que tout passe, même les thèmes les plus audacieux (Mon petit PD). Cela-dit ne nous y trompons pas, la déconne ambiante dissimule parfois des critiques bien plus terre-à-terre. Après le Saint Rémi qui s’était penché sur la condition des bénéficiaires de minima sociaux (album Rok n’roll part. 9), Didier W. réclame cette fois-ci à corps et à cris le retour de Georges Marchais compte-tenu de l’état du paysage politique français. L’éternelle force de ce délirium musico-maniaque, c’est de privilégier la fête avant tout, sans aucune prise de tête. C’est plein de couleur, de chaleur et d’étincelles, comme un feu d’artifice fou et ça fait un bien du tonnerre au moral.

L’exercice de style s’inscrit donc en parfaite cohérence avec l’esprit cultivé par le groupe depuis ses origines. Les Wampas c’est du rock oui, mais du rock comme eux-seuls savent le pratiquer. Toutefois, si enthousismant soit-il, on émet un doute sur le fait que ce disque parvienne à se hisser dans le top 3 du best-of des Wampas.  Mais qu’importe. Ca ne gache pas le plaisir, d’autant que la qualité de la production parvient à restituer une belle forme de spontanéité rock pour un enregistrement studio. On y entrevoit d’ailleurs sans mal la pêche qu’auront certains titres sur scène. Avec Les Wampas sont  la preuve que Dieu existe, Didier et sa bande nous font la démonstration que le miracle rock n’drôle est encore de ce monde et qu’à certains égards, la punk attitude est encore possible dans un paysage trop souvent convenu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :