Navigateur: Google « Chrome » s’invite sur la Toile

googlechromebeta Et si la bataille pour les parts de surf sur la Toile ne se résumait plus au duel I.E – Firefox ?  On en est pas encore là, mais « Chrome » pourrait chambouler la donne sachant que son propriétaire Google a du métier dans le secteur ! La firme de Mountain View s’offre ainsi une rentrée des classes marquante ! S’il ne lui manquait guère que ce type d’application « de base » dans son catalogue de solutions internet, ce « presque-paradoxe » n’est plus désormais. Au-delà de l’aspect événementiel que revêt ce lancement, voyons brièvement de quel potentiel de séduction  dispose « Chrome »…

« Chrome » par Google. Tiens, rien que ça, c’est plutôt vendeur. Et même sans adopter ce nouveau navigateur, nombreux sont ceux qui vont déjà l’essayer. Tout ça juste au moment où Firefox continue de grignoter du terrain sur Microsoft I.E ! Et juste au moment aussi où la Fondation Mozilla a prolongé son accord avec Google pour mettre son moteur-star en page d’accueil du « Panda Roux » ! Pfff, que d’action…

Trêve de plaisanterie, intéressons-nous à la physionomie du nouveau navigateur qui, si on en croit la BD de présentation officielle « by Google », ferait presque passer les navigateurs traditionnels pour des « trucs à papa ».

Ci-dessous : Pourquoi Google a développé un web-browser ? La réponse dans cette vidéo (en anglais…) :

Dans les faits voici l’essentiel de l’affaire :

L’interface : On retrouve la patte Google : charte couleur et… design épuré (limite cheap quand même) ! Chrome va même jusqu’à fusionner la barre d’adresse, le champ de moteur de recherche, l’historique et les suggestions de saisies en une seule entité : l’Omnibox qui est donc une barre d’adresse multi-fonctions. Voila qui pousse l’idée de la « awesome bar » de Firefox 3 plus loin. Le bémol : seul un moteur de recherche peut être assigné à l’Omnibox parmi une liste de choix proposés (même Orange y figure !). Mais, me direz-vous, on utilise souvent (tous) le même navigateur tout le temps non ?… Qui a dit Google ?

La page d’accueil : Par défaut, elle se compose de miniatures qui permettent d’un clic, de vous rendre sur les sites visités le plus souvent… Ce web-wall est disponible à  chaque déploiement de nouvel onglet. Évidemment, la page d’accueil reste personnalisable !

La navigation : Sans surprise, c’est le système d’onglets qui préside ! Mais Chrome instaure les onglets dynamiques. On peut les trimballer à la souris pour en changer l’ordre, on peut ouvrir une nouvelle fenêtre en cliquant-déposant un onglet… Et surtout, chaque onglet est indépendant du navigateur lui-même. Conséquence : si une application plante au chargement de la page, seul l’onglet concerné en pâtira. Les autres resteront « safe ». Plus besoin de shunter le browser complet.

Les favoris : Au premier lancement, Chrome propose l’importation des favoris de votre « ancien navigateur » (sic). Pour l’instant Chrome étant en version « bêta », cela concerne I.E et Firefox only. Désolé pour les fan d’Opera… Ensuite, un clic sur l’étoile à gauche de l’Omnibox suffit à créer des favoris qu’on peut classer dans des dossiers. Pas de révolution en la matière. Tout ça loge sous l’Omnibox.

La gestion d’applications web : On avait dit en intro qu’on en reparlerait, le moment est venu ! Vous possédez une messagerie que vous consultez en ligne ? Eh bien Chrome vous permet de créer un raccourci vers cette messagerie. Elle s’ouvrira alors dans une fenêtre simplifiée (priorité au confort d’utilisation) sans devoir en passer par le navigateur « complet ». Sympathique.

La confidentialité : Chrome s’est nanti d’un mode navigation privée qui ne laisse aucune trace dans l’historique. Pratique comme la présentation le souligne, « pour préparer des surprises comme des cadeaux ou pour des anniversaires« . C’est vrai ça tiens. Moi d’emblée, j’aurais pensé à d’autres trucs mais là, mon côté pervers prend le dessus. Oups !

La rapidité : Avouons, Google Chrome est un navigateur turbo. Il vous suffira de tester pour constater.

Plus de détails ? : Présentation écrite et vidéo des fonctionnalités de Chrome

Télécharger Chrome ? : ICI

Quant à la fiabilité ? N’ayant pas encore réalisé des heures et des heures de surf avec Chrome, pour l’heure, pas de déconvenue. Seule l’absence de fonction de suivi des flux RSS m’a fait défaut. A vous de faire vos essais ! Quant aux améliorations que Google reconnaît devoir apporter à cette version « bêta », on leur fait amplement confiance. L’aventure ne fait que commencer !

2 commentaires pour Navigateur: Google « Chrome » s’invite sur la Toile

  1. wazcrack dit :

    Google développe des applications de très bonne facture, c’est certain. Par contre, Google Chrome n’est de loin pas, le champion de la confidentialité. Ce navigateur diffuse des informations sur votre façon de naviguer sur le net à la société Google. Si nous nous attardons sur la licence d’utilisation, nous trouvons également des choses assez déplaisantes :

    paragraphe 11.1

    « … En fournissant, publiant ou affichant le contenu, vous accordez à Google une licence permanente, irrévocable, mondiale, gratuite et non exclusive permettant de reproduire, adapter, modifier, traduire, publier, présenter en public et distribuer tout Contenu que vous avez fourni, publié ou affiché sur les Services ou par le biais de ces derniers … »

    paragraphe 11.2

    « Vous admettez que cette licence inclut le droit pour Google de rendre ce Contenu disponible pour d’autres sociétés, organisations ou individus partenaires de Google pour la mise à disposition de services syndiqués, ainsi que le droit d’utiliser ce Contenu en relation avec la mise à disposition de ces services. »

    Si vous désirez rester un peu plus anonyme sur la toile en utilisant Google Chrome, vous pouvez opter pour Kill-ID.

    http://www.libellules.ch/dotclear/index.php?post/2008/09/13/Kill-ID-fur-Chrome

  2. jeff dit :

    Merci pour ces précisions Waz’. Ça c’est du travail d’équipe. Cette histoire n’est pas sans rappeler le rififi causé par la licence de Photoshop Express, la version ultra-light, online et gratuite du fameux software d’Adobe (qui s’était d’ailleurs empressé de corriger le tir !). On ne le dira jamais assez : Be aware lorsque vous souscrivez des services gratuits sur le web !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :