CD musique : Story of the Year – « The Black Swan »

black_swan_cov Story of the Year, groupe émo-core du Missouri, signe avec « The Black Swan » son troisième album studio. Si le combo jouit déjà d’une excellente popularité outre-atlantique, il se pourrait bien que sa signature sur Epitaph, le label indé. de de « Mr. Brett » (Gurewitz de Bad Religion -ndlr) lui permette de franchir définitivement les frontières. Un bien, car « The Black Swan » est un modèle du genre…

Le père Gurewitz aura flairé le bon filon en développant l’offre de son label au-delà du punk-rock des débuts avec un panel de groupes émo-métal de tous bords. Non seulement le genre a plutôt le vent en poupe mais Epitaph a le don d’aller pêcher de vrais talents à l’image d’Escape the Fate. En rapatriant Story of the Year, il semblerait qu’une fois encore, il n’y ait pas d’erreur. La formation originaire de St. Louis s’est fait une solide réputation via quelques singles bien sentis (Until the day I die, Anthem of our diying day…) et une musique émo-core millimétrée. Du gros son, de bonnes mélodies, des explosions de rage pure et un profil général tirant vers le hardcore post-punk, c’est précisément la carte génétique de The Black Swan. Un album en acier trempé qui ne craindra aucune intempérie. Direct, puissant, le disque offre l’une des meilleures démonstrations émo-music de ces derniers mois et surtout, une bonne dose d’adrénaline sonore. Sans jamais trop en faire, sans se perdre dans d’inutile conjectures, Story of the Year crée des ambiances électriques prenantes avec une section rythmique hautement dynamique et des guitares abrasives à souhaits. Le disque ne laisse quasiment aucun répit. Seul le titre Terrified offre un moment de calme parmi les 13 titres qui garnissent la galette ce dont on ne se plaindra pas. D’ailleurs, c’est peut-être là le seul vrai morceau « bateau » de cette tracklist survitaminée qui mérite un petit détour dont les amateurs du genre devraient être amplement satisfaits.

Ci-dessous : vidéo-clip de « Wake up », premier extrait de « The Black Swan ». On y retrouve bien le cygne noir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :