Jeu de plateau : Réédition de « La fureur de Dracula »

fureur_dracula_box L’information n’est pas réellement nouvelle puisqu’elle date de l’an passé, mais il s’agit d’en faire un petit rappel, voire d’annoncer la news à ceux qui l’auraient zappée : « La fureur de Dracula », mythique jeu de société édité en 1989 par Oriflam sous licence Games Workshop, est à nouveau disponible après tant d’années. Pourquoi revenir sur ce jeu ? Tout simplement parce qu’il est parmi les plus réussis de tous les temps et qu’il a retrouvé dans cette « résurrection » un vrai coup de jeune !…

Intro…

Il aura donc fallu attendre près de deux décennies pour retrouver ce jeu exceptionnel sur le marché ! Jusque là, il figurait au catalogue des collectors rarissimes, tant ceux qui en possédaient un exemplaire d’époque (image ci-contre à droite), fureur_dracula_89conscients de sa valeur, le conservaient bien précieusement… Bien moins populaire que le Pictionary ou le Monopoly, ce jeu est néanmoins devenu l’une des pièce maîtresse de la ludothèque des initiés. Deux raisons à cela. La première tient au fait que le système du jeu est l’un des plus originaux jamais imaginés. La seconde est que ce système retranscrit parfaitement l’ambiance de traque qui règne dans Dracula, le roman-culte de Bram Stocker.
Petite précision utile : n’espérez pas entamer une partie illico-presto dès le déballage. Les règles sont conséquentes et mieux vaut les étudier en simulant une partie pour se les approprier pleinement. Après ça, vous serez paré à vivre d’intenses moments de jeu de société !

Règles du jeu…

Le jeu se pratique de 2 à 5 joueurs. Dans tous les cas, l’un des joueurs incarne Dracula, les autres endossant les rôles des chasseurs émérites du roman que sont le Pr. Van Helsing, le Dr. Seward, Lord Godalming et Mina Harker (nouveau personnage qui porte à 4 le nombre des chasseurs précédemment de 3). Chacun a son objectif : Dracula doit parvenir à disposer sur le plateau de jeu (un planisphère) 6 vampires histoire de disséminer sa menace, tandis que le groupe de vaillants chasseurs s’emploie à le retrouver pour lui faire la peau et stopper la pandémie vampirique. Mais afin que l’ambiance des parties reflète totalement celle du livre, Dracula se déplace en secret, tandis qu’il garde un œil sur les mouvements des chasseurs, matérialisés par des figurines sur le plateau.

Ci-dessous : un aperçu du plateau et des (nombreux) éléments du jeu « nouvelle version ».

fureur_dracula_p1

Ci-dessous : le plateau et les éléments de l’original de 1989. Sympathique, mais la version actuelle la surpasse nettement côté esthétique.

fureur_dracula_p2

Comment dès lors parvenir à localiser le redoutable Comte des Carpates ? D’abord, Dracula conserve à l’abri des regards des cartes retraçant son trajet, sachant qu’il lui est interdit de revenir dans une ville qu’il a récemment visitée. Dans chaque bourgade traversée, il peut placer un événement destiné à entraver la progression de ses poursuivants : simple incommodation ou vraie opposition qui va conduire à un combat, ce sont autant de signes du passage du vampire. Ensuite, quand les chasseurs rejoignent une nouvelle ville, il peuvent s’équiper (pieu, ail, révolver… utiles dans les confrontations) mais aussi piocher des cartes-événements qui peuvent être soit à leur avantage (par exemple Dracula doit révéler sa localisation…), soit à celui du monstre pourchassé…

Mine de rien, dans cette nouvelle version, l’étau est susceptible de se resserrer très rapidement autour de Dracula qui est en fait bien plus vulnérable qu’on peut le penser au départ… Une fois repéré, il lui est assez difficile de se débiner, d’autant que certains moyens de déplacements, comme le bateau et le train (qui lui est interdit), permettent aux chasseurs de gagner rapidement du terrain pour fondre sur la cible.

Tuer Dracula…

C’est là le but vital du groupe de chasseurs. Chaque personnage dispose d’une fiche individuelle cartonnée joliment illustrée qui comporte entre-autre son niveau de santé. Car on s’en doute, pareille traque ne se livre point sans escarmouche (avec des serviteurs du Comte par exemple)… Donc, chacun peut potentiellement se retrouver face à Dracula en ayant déjà entamé son capital santé. Le système des confrontations est à la fois simple et bien pensé. Contre Dracula, il atteint des sommets de tension. Se retrouver face à lui de jour est nettement plus confortable que s’il fait nuit (alternance jour-nuit gérée dans le jeu), les pouvoirs du sinistre mort-vivant étant alors décuplés… Chaque joueur positionne une carte-action face cachée. Un jet de dé détermine qui prend l’ascendant pour le tour de combat. On retourne les cartes et leur mise en opposition détermine le résultat… Le chasseur est-il mordu ? Dracula est-il empalé ? L’un des deux subit-il simplement une blessure… Si le combat tourne vinaigre, il est toujours possible de tenter la fuite, mais ce n’est pas non plus sans risque…

Ce qui change par rapport au jeu précédent…

Sur l’ensemble, cette édition 2007 de La fureur de Dracula reprend l’essentiel de celle de 1989. On note l’effort conséquent fourni par Ubik (éditeur) afin d’améliorer l’aspect du jeu par une refonte graphique totale qui en fait un joli bijou comme on en voit rarement.

Ci-dessous : Les cartes témoignent de la belle évolution graphique. Les petits carrés bleu sont tirés de « La fureur de Dracula » de 1989. La carte couleur fait partie des jolis éléments illustrés de l’actuelle.

fureur_dracula_cards

Au niveau des règles et du principe, l’esprit reste identique mais certaines choses ont bougé. On regrette par exemple les modifications concernant les déplacements de Dracula. Dans le première édition, ils s’effectuaient sur un planisphère simplifié caché par un paravent. Cela était plus visuel que le « chemin de cartes à jouer » présentement instauré qui intègre par ailleurs un système de « glissements » pas toujours commodes.
On regrette aussi malgré une nouvelle rédaction, que certains points des règles demeurent opaques, nécessitant parfois un brin d’interprétation. En situations cruciales, cela peut donner lieu à des différents ! Ubik a donc pris soin d’éditer un FAQ sur son site internet afin d’apporter des éclairages complémentaires !

Par contre, on est toujours surpris par le côté « plus équilibré qu’il n’y paraît » du jeu. Les points de règles revus vont globalement en ce sens. Il est désormais plus difficile pour Dracula de se promener sans être inquiété « pendant des heures », d’autant que le nombre de chasseurs a été revu à la hausse ! Du coup, on aurait même tendance à trouver que les chasseurs sont maintenant un poil trop avantagés.
Ce qui ne change guère en revanche malgré tout, c’est la pression qui pèse sur notre barbare sanguinaire roumain une fois qu’il est découvert. Pour peu qu’un combat se déroule de jour, on ne donne pas cher de sa vieille carcasse

Le mot de la faim… euh, la fin oui…

Dans tous les cas, le jeu demeure un modèle d’originalité et d’excellence. Beau dans ce nouvel habillage et fort d’une ambiance dont très peu de jeux de plateau peuvent se vanter, La fureur de Dracula est un hit unique en son genre que tout fan de bonne expérience ludique se doit de posséder absolument. Vous le trouverez généralement en magasins spécialisés (plutôt orientés jeux de rôles, stratégie et wargames) ou par correspondance sur le net (boutiques en ligne sur e-Bay par exemple). Bonne chasse à tous !

Fiche technique : « La fureur de Dracula » – Jeu d’horreur gothique de Stephen Hand – Edité par Ubik – A partir de 10 ans – Durée des parties : 2 à 3 heures – Prix de vente conseillé : 40,00 €.

Publicités

6 Responses to Jeu de plateau : Réédition de « La fureur de Dracula »

  1. Wazcrack dit :

    Que de bonheur de voir un jeu de plateau d’une telle trempe réédité! J’en ai encore des souvenirs mémorables (et je ne dois pas être le seul).

  2. jeff dit :

    Non effectivement, pas le seul ! Ce jeu a fait nombre « d’addicts » dès la première partie jouée !

  3. Cyril dit :

    Superbe article ! Ca me donne envie de ressortir la Vallee de Mamouths et Junta !

  4. jeff dit :

    Oui ! Ou encore Full Metal Planete ! Je vois qu’il y a des connaisseurs dans les parages ! 🙂

  5. Francisco dit :

    Possesseur de la Fureur de Dracula depuis 1992, j’ai passé des soirées et nuits à jouer a la chasse aux vampires. Avec mes amis, nous avons modifiés depuis le début quelques aspects de la règle pour rendre la partie plus intéressante: obligaton pour Dracula de déposer un pion rencontre à chaque ville traversée, carte « évasion » enlevée remplacée par une « heure des ténèbres »… et encore…
    Quelques aspects seulement mais cela rend le jeu vraiment plus attractif et autour de moi, Dracula fait fureur….
    Un jeu magnifique qui est toujours au top (je parle du premier)
    Allez faire un tour aussi sur notre site car nous sommes des passionnés de FD.
    Notre Championnat et un championnat de FD20 (dé 20).
    Donnez vos avis

  6. jeff dit :

    Merci Francisco pour ce commentaire sympathique et éclairé ! Je dois avouer que ma version préférée reste également la toute première du jeu (celle éditée par Oriflam à laquelle nous faisons référence). Chacun pourra s’inspirer de ces points de règles revus. J’ai toujours été enclin moi-même à modeler certains aspects des règles de certains jeux. Une manière de se les approprier davantage. Un grand merci donc !

    Par contre… Oups ! Nous n’avons pas trouvé l’adresse du site internet dont tu nous parles . Soit tu l’as oubliée, soit quelque chose n’a pas fonctionné et elle s’est volatilisée (fuite sous forme de chauve-souris ?). Après une brève recherche sur le Web, ce doit être ce site là (sauf erreur de ma part) étant donné que le prénom de « Francisco » y apparaît :
    http://fd20.org/
    Pour les non-initiés, FD = Formule Dé, un jeu de plateau de courses de formule 1 qui se veut vraiment réaliste où il faut user d’autant de stratégie que dans les vraies courses ! Un collector celui-là également !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :