2008, année du rat !

rat_itemC’est fait ! Les festivités du Nouvel An chinois passées, nous sommes entrés de plein-pied dans l’année du Rat, premier signe de l’astrologie chinoise. Comment ce petit animal auquel on prête des nuisances pour l’homme mais aussi des pouvoirs magiques s’est-il retrouvé en tête des 12 animaux du zodiaque ? Voici quelques légendes qui courent à ce sujet…

1. Une première légende raconte que L’Empereur de Jade proposa aux animaux de se présenter à la porte sud du Palais Céleste « à la cinquième veille du matin ». A son signal, le premier qui parviendrait à lui serait choisi comme symbole pour l’année de naissance de l’homme et ne serait jamais plus chassé ou persécuté. Tous les animaux se préparèrent à l’événement. Le rat qui était occuppé à creuser son logis n’avait pas eu vent de la nouvelle. C’est le chat qui passant par là, l’en informa, lui proposant de faire route de concert jusqu’au palais le lendemain. Le jour suivant, le rat se réveilla très tôt, mais songea que s’il prévenait son compère plus rapide que lui, il avait toutes les chances de perdre. Il s’éclipsa donc discrètement pour rejoindre la porte du Palais où les animaux étaient déjà tous rassemblés. L’Empereur, installé dans la salle principale ordonna à la cinquième veille d’ouvrir les portes. Se précipitant comme un seul, les animaux restèrent coincés, aucun ne pouvant plus avancer. Le rat réfléchit. Pas assez fort pour se frayer un passage dans cette masse aglutinée, il décida de se faufiler entre les pattes de la foule animalière. D’un bond, il se présenta ainsi devant l’Empereur de Jade qui déclara le petit mamifère vainqueur. C’est ainsi que le rat devint le signe ouvrant le zodiaque chinois.

Ci-dessous : une petite séquence télévisuelle symbolisant le passage de relais entre le cochon (2007) et le rat (2008) :

2. Une autre parmi les légendes raconte qu’avant de quitter le monde terrestre, le bouddha Cakyamuni (prononcer « Sakiamouni ») convia tous les animaux. Seuls 12 d’entre-eux se présentèrent. Ce fut le chat qui arriva le premier au rendez-vous, suivi du rat. Mais las d’attendre l’arrivée de Bouddha, le chat partit flâner. Lorsque Cyakamuni arriva, le chat n’était pas revenu de ses déambulations. C’est le rat qui se retrouva donc en première place.

3. Enfin, une autre histoire dit que lorsque le ciel et la terre naquirent à la période Zi, ils ne formaient qu’une seule entité. Ce sont les dents du rat qui les séparèrent petit à petit. C’est pour récompenser le petit animal d’avoir créé ciel et terre qu’il fut promu à la première place des 12 animaux.

4. Pour finir, si vous souhaitez jeter un oeil aux 25 traits caractéristiques du rat, voyez ce petit éclairage chez nos confrères d’Asia.2803 !

Eléments de bibliogaphie : « Les douze animaux et leur place dans la culture chinoise » par Zhang Fang – Editions en langues étrangères Beijing.

Publicités

2 Responses to 2008, année du rat !

  1. Cyril dit :

    Tiens, un rat du Guangxi…

  2. jeff dit :

    Oui ! Je ne l’avais pas mentionné, mais effectivement, cher Cyril, nous avions glané ensemble le petit objet dont la photo est en début d’article au (grand) marché des antiquaires de Pékin ! Des choses qu’on oublie pas… Il y avait aussi une belle armure de samouraï qui traînait pas loin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :