Musique : Maximum The Hormone, le métal-fusion nippon à haute température

mth_coverVoici un zoom destiné à tous les fans de musique musclée en quête d’originalité : Maximum The Hormone, groupe japonais, en est à son 6ème album (« Buikikaesu » – photo ci-contre). De quel genre parle-t-on au juste ? Eh bien, prenez du Pantera, du Red Hot, du skate punk, du gros hardcore, du black métal, de la j-pop et au besoin du rock-électro, secouez tout ça et vous obtiendrez un résultat peu commun, d’une redoutable efficacité. De quoi changer un peu les habitudes…

Il est parfois curieux de constater malgré la « multimédiatisation » de la musique, que certains artistes ont du mal à se faire connaître hors de leurs frontières, en dépit d’excellentes qualités. Raisons culturelles, barrières de langue ou que sais-je encore, les rockers japonais sont un peu de ceux-là, à l’image de Maximum The Hormone et pourtant… Comme l’a démontré Buikikaesu, leur dernière réalisation, le groupe affiche un parfaite maîtrise de son sujet.

Ci-dessous : galerie des portraits de Maximum The Hormone.

mth-portraits

Un sujet qui tourne autour de la fusion de quasiment tous les styles musique rock (du plus pop au black métal) avec, selon les cas, des résurgences funky-rap à la RHCP, des bribes punk-rock allant du « traditionnel » Ramones au skate-punk le plus véloce, des instantanés j-pop voire même des pointes d’électro-rock qui font écho à leurs compatriotes de Boom Boom Satellites. Et si alambiquer divers styles n’est pas une nouveauté en-soi, chez Maximum The Hormone, tout est permis et l’histoire prend une dimension assez décoiffante.

Cela ne doit rien au hasard car autant dire que le quatuor (3 hommes et une femme – à la batterie), techniquement blindé, possède des musiciens pointus dont les capacités vocales sont de surcroît complémentaires histoire de vraiment coller à l’ensemble des styles évoqués. Maximum The Hormone, malgré sa dominante métal, demeure ainsi inclassable, un peu comme les américains de Faith No More à l’époque.

Ci-dessous : le clip du single « Koi no megalover » (extrait de « Buikikaesu »), très représentatif du savoir-faire des 4 lascars. Ne vous laissez pas tromper par l’épisode plutôt dancefloor du début. Attendez de voir la suite. C’est phénoménal.

Cela-dit, si l’ex-groupe de Mike Patton pouvait, le temps d’une pause entre deux morceaux, passer d’un métal décapant à des sonorités jazzy feutrées, ici les changements s’effectuent au sein même des compositions qui tournent autour d’un remarquable travail de rythmique. Ainsi, une mélodie pop insignifiante peut soudainement embrayer sur des vocalises gutturales déchirant un son de gratte dantesque, pour finalement rebondir sur un flow à tendance rap-hardcore.

Le plus impressionnant dans cette diversité (au fonds très japonaise), c’est encore la parfaite unité dans laquelle elle s’exécute. Car à aucun moment le groupe ne donne la sensation d’avoir effectué un collage incongru histoire de sortir du four une tarte qui fleure bon le style « fusion ». Ajoutons que la production d’un disque comme Buikikaesu restitue la quintessence de ce que tout amateur de rock bouillant est en droit d’espérer. Les titres se succèdent et le constat s’impose : Maximum The Hormone assure, Maximum The Hormone est une armoire électrique prête à péter les plombs, bref, Maximum The Hormone c’est l’amphétamine du décibel.

Buikikaesu : un disque à écouter absolument par tout fan de musique bétonnée.

9 commentaires pour Musique : Maximum The Hormone, le métal-fusion nippon à haute température

  1. xilei dit :

    Excellent !!!🙂 belle decouverte!

  2. jeff dit :

    Oui, j’ai été scotché en dénichant ça. Depuis quelques jours, l’album « Buikikaesu » tourne en boucle chez moi !

  3. fred dit :

    exelent groupe

  4. jeff dit :

    On partage Fred, on partage !

  5. Ils sont passé à La Loco, leur premier concert en France, le concert était monstrueux!!!

  6. Cyril dit :

    @ Julien : recemment?? Je les ai rate il y a 3 semaines a Tokyo… complet archi complet😦

  7. jeff dit :

    @ Julien : On se doute que ça devait être une sacrée petite fête ! Un passage historique en plus ! Tu pourras dire « J’y étais ! ». On t’envie ! !
    @ Cyril : Tous les concerts à Tokyo sont sold out dans les premières minutes d’ouverture des billetteries on dirait bien !

  8. @ Cyril : Oui, ils étaient passé le 08/10/2008, regarde sur mon blog, j’ai fait un petit billet sur le live après leur passage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :