Cinéma : « Battle for Haditha »

haditha_cover Nick Broomfield, ancien documentariste britannique et réalisateur de « Kurt and Courtney », s’est employé avec ce film d’auteur à approcher le conflit irakien loin du manichéisme hollywoodien. Sans prendre aucun parti, sans non plus être anti-américaine, cette fiction au réalisme troublant est traitée à la manière d’un reportage au travers des destins croisés dramatiques de trois groupes de protagonistes. Au final, « Battle for Haditha » administre une sacrée claque…

Haditha, Irak, en 2005. Un convoi léger de l’armée américaine subit une attaque à la bombe. 1 Marine est tué, deux autres sont gravement blessés. S’en suit une riposte qui tourne à l’opération punitive. 24 civils irakiens, hommes, femmes et enfants seront les victimes d’agissements perpétrés sous le coup d’une émotion qui aura anihilé toute capacité de discernement et commandement de sang-froid.

Ni plaidoyer, ni accusateur, le film s’attache à décrypter autour de ce tragique épisode (qualifié de « Massacre d’Haditha ») les états de faits, les mécanismes et manipulations qui conduisent à l’escalade de la violence. Posant sa focale avec un souci d’objectivité sur des Marines désillusionnés et usés, conditionnés pour voir en chaque adulte ou enfant une menace léthale, sur des activistes irakiens à l’action récupérée au nom du Jihad et sur des civils désemparés qui, pris entre le marteau et l’enclume, subissent une double terreur, Nick Broomfield réalise un long-métrage exceptionnel.

Une démarche placée sous le signe du réalisme par l’auteur qui n’a pas hésité à faire appel à d’anciens soldats mobilisés dans la campagne ainsi qu’à des civils irakiens réfugiés en Jordanie pour interpréter les personnages principaux de sa fiction. Une fiction bâtie sur un script détaillé à l’appui de solides recherches documentaires. Dans ce même état d’esprit, le réalisateur a voulu emmener l’histoire caméra au poing, avec une équipe de tournage restreinte au minimum, à la manière d’un tournage documentaire.

Criant d’une véracité qui restitue à chaque protagoniste quel qu’il soit son capital d’humanité, violent, cruel et cynique comme l’est la guerre, émouvant aux antipodes, Battle for Haditha permet de prendre de la distance avec l’Histoire. Sans vainqueur ni vaincu, sans héros ni coupable, il ne reste au final que des meurtrissures et un noeud de stigmates douloureux pour chacun, quel que soit son camp et son leitmotiv dans l’action. Fort de son angle d’approche humain, Battle for Haditha est un film bouleversant, profond et marquant qui ne laisse pas indifférent…

Ci-dessous : la bande-annonce du film, programmé dans les salles « art et essai » en V.O.S.T :

• Voir les reportages des J.T de France2 et France3 sur le film : Clic ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :